Si vous êtes arrivé ici, c’est probablement parce que vous vous demandez comment je vais faire pour conquérir le Flow.

Alors commençons par le commencement, ça veut dire quoi conquérir le Flow ?

Concrètement, je veux être capable de déclencher le Flow à la demande et parvenir à y rester le plus longtemps possible pour optimiser mon temps de travail.

Pour relever au mieux ce défi, je compte procéder en 5 étapes:

  1. Décortiquer le Flow
  2. Créer des conditions propices au Flow
  3. Mesurer ma capacité à rentrer dans le Flow
  4. Synthétiser les conclusions de mes recherches en 30 articles
  5. Améliorer continuellement le contenu à travers un feedback constant

1) Décortiquer le Flow

La majeure partie de mon voyage consistera logiquement à disséquer et analyser tout ce qui touche de près ou de loin au Flow.

Pour éviter de trop m’éparpiller sur la route, j’ai pris soin de sélectionner un nombre précis de ressources:

  • 60 livres expressément ciblés pour le projet
  • 600 résumés de livres de l’application Blinkist
  • Un maximum d’articles scientifiques

En outre, je ne manquerai pas de faire référence aux articles de blog qui apporteront une réelle plus-value à mon contenu.

2) Créer des conditions propices au Flow

A l’heure où j’écris ces lignes, il n’existe aucune recette toute faite pour accéder au Flow.

Les nombreux témoignages y faisant référence indiquent qu’entrer dans la zone arrive la plupart du temps par accident.

Et pourtant, il semblerait que certaines personnes arrivent mieux que d’autres à générer cet état.

Comment ?

En créant des conditions qui vont régulièrement « provoquer l’accident », ou dit autrement, favoriser le Flow.

Sur base de ce constat, j’ai donc entrepris de décomposer les 9 critères de l’expérience optimale pour déterminer le type d’environnement « pro-Flow » dont j’aurai besoin.

Défi, Energie, Relaxation, Concentration et Motivation : les 5 éléments clés qui favorisent le Flow

En décryptant ces caractéristiques du Flow unes à unes, j’en suis arrivé à la conclusion qu’il y a 5 éléments distincts sur lesquels je vais devoir travailler pour créer des conditions propices au Flow :

  • Défi

Peu importe le but, il doit représenter avant tout un défi. Et ce challenge ne peut être ni trop grand (au risque de me submerger), ni trop petit (auquel cas je vais m’ennuyer…). Je devrais donc m’atteler à constamment trouver le bon dosage au moment de fixer mes objectifs.

  • Energie

Qui dit concentration dit ? Besoin d’énergie ! Je suppose que tout le monde a déjà testé le fait de retrouver son focus l’après-midi après un plantureux repas…

Il est clair que je devrais continuellement disposer d’une bonne dose d’énergie pour soutenir le Flow sur la durée.

  • Relaxation

Le stress n’étant pas notre ami, ce n’est à priori pas celui du Flow non plus.

Engager pleinement mon esprit dans l’activité apparait illusoire si je ne parviens pas à faire abstraction des diverses préoccupations que je pourrai avoir.

  • Concentration

Saviez-vous que l’on pouvait améliorer sa capacité de concentration ? Comme l’explique Daniel Goleman dans son livre Focus, notre cerveau est un muscle à part entière et nous pouvons donc l’entrainer à demeurer attentif.

Il me faudra donc partir à la chasse aux distractions et veiller à rester dans le moment présent pour améliorer significativement ma capacité de concentration.

  • Motivation

Comme je l’explique dans cet article, ce qui doit nous inciter à accomplir l’activité, c’est avant tout l’intérêt et/ou le plaisir de la réaliser.

Or, il est clair que pour certains types de tâches au quotidien, la motivation est généralement loin d’être au beau fixe.

Qu’à cela ne tienne, je donnerai mon maximum pour trouver les moyens de stimuler ma motivation intrinsèque, même pour les aspects les plus rébarbatifs de mon projet.

Expérimentation sur le Flow

Savoir ce qu’il y a à améliorer pour favoriser le Flow est une chose, comprendre comment y arriver en est une autre.

Bien conscient que mes recherches ne suffiraient pas à conquérir le Flow, j’ai donc décidé d’y ajouter une petite touche personnelle : conduire une expérimentation longue de 36 semaines

Je compte donc m’utiliser en tant que cobaye pour tester plusieurs façons de m’améliorer dans chacun des 5 éléments clés précités.

L’objectif est de me rapprocher ainsi progressivement d’un Flow plus régulier et durable.

Si vous êtes curieux d’en savoir plus, vous trouverez ici au fur et à mesure tous les détails de l’expérience que je compte mener.

3) Mesurer ma capacité à rentrer dans le Flow

En plus de mes recherches et de l’expérimentation, j’ai également prévu de monitorer les différentes sessions de travail pour lesquelles j’aspire à entrer dans le Flow.

L’idée sera d’évaluer l’évolution de ma capacité à rentrer dans le Flow au fur et à mesure de mes progrès dans l’année.

Pour se faire, j’ai décidé d’utiliser un questionnaire validé dans le cadre de la recherche scientifique qui permet précisément de mesurer le Flow :

« The Activity Flow State Scale (AFSS) »

Celui-ci permet d’évaluer sur une échelle de 1 à 5 à quel point chacun des 9 critères est atteint, via des affirmations spécifiques telles que:

« Je savais ce que je voulais atteindre »

« Je n’étais pas inquiet de ce que les autres pourraient penser de moi »

« L’expérience était très gratifiante »

4) Synthétiser les conclusions de mes recherches en 30 articles

Personnellement, j’ai toujours préféré les articles de blog plus longs car on y trouve généralement plus de réponses à ses questions.

J’ai donc choisi de synthétiser les conclusions de mes recherches en 30 articles.

Je pourrai clairement écrire des 100aines d’articles sur la concentration ou la motivation par exemple, mais mon but n’est pas là.

L’idée est de permettre à chaque lecteur (oui, oui, vous qui êtes entrain de lire) de trouver plus facilement ce que vous cherchez sur le Flow, ou un des 5 éléments clés qui le favorisent.

M’en tenir à un nombre de contenus réduit va en plus me forcer à aller à l’essentiel. Je vous éviterai ainsi mon blabla inutile, ce qui est, je dois bien l’avouer, une de mes spécialités…

5) Améliorer continuellement le contenu à travers un Feedback constant

Pour être sur d’apporter un maximum de valeur à mes articles, j’ai l’intention de les mettre régulièrement à jour grâce à une panoplie de feedbacks:

  • Les impressions personnelles de mon expérimentation
  • L’évolution de ma capacité à entrer dans le Flow
  • Vos commentaires et autres interrogations

 

L’objectif de ce blog est certes de conquérir le Flow. Mais c’est aussi et surtout de partager les résultats avec vous.

Je souhaite donc m’assurer que je réponds à VOS questions, et pas seulement aux miennes.

Vous trouverez ci-dessous les 6 catégories du blog.

Quand vous parcourrez les articles, sachez que JE COMPTE SUR VOUS! N’hésitez pas à poser vos questions et réagir si ce que j’ai écrit n’a pas répondu à vos attentes. C’est aussi comme ça que je pourrai améliorer le contenu!

30 articles, ce n’est pas beaucoup, alors autant qu’ils soient bons et complets!

Et pour ceux qui préfèrent, vous pouvez aussi me contacter par mail.

Bonne lecture!